Cévéo, Villages vacances & campings

Villages vacances & campings

Rappel gratuit ma réservation

Infos et résa : 04 73 77 56 14

  • fr
  • en
menu

Les plus beaux villages landais – Partie 2

Les Landes surprennent par la variété des paysages qui se donnent à voir ; la forêt -omniprésente-, les petites prairies, les reliefs ou vignobles s’étendent sur une zone vaste (deuxième plus grand département de France) et complète.

Le territoire peut aussi compter sur un riche patrimoine de localités qui valent le détour. Nous vous avons donc naturellement proposé cinq magnifiques petits villages typiques du pays de Gascogne dans la première partie de notre série.

Tous situés à moins de trente minutes de notre village vacances / camping de Mimizan, ils nous avaient captivés par leurs couleurs, leurs histoires, leur douceur de vivre.

| Sans plus attendre, c’est l’heure de la seconde partie de notre tour des villages landais ! Go !

 

 

Saint-Justin

 

 

Cette fois-ci davantage dans les terres, presque à hauteur de Mont-de-Marsan et se dressant dans les Landes intérieures : Saint-Justin. Cette ancienne bastide (au sens languedocien) à la croisée d’antiques routes commerciale dégage des siècles d’une histoire éprouvante, tantôt assiégée pendant la guerre de Cent Ans, ou pillée et détruite au XVIIè siècle. Sur son promontoire, le village qui domine la Douze témoigne donc de son passé guerrier : il vous révélera des vestiges de remparts et d’un chemin de ronde, des bâtisses avec fenêtres à meneaux, de vieilles routes pavées … S’attachant à son élégance, cette cité soignée est aujourd’hui un des villages Fleuris de Nouvelle-Aquitaine.

A découvrir : la micro chambre d’arrêt jouxtant l’église, la tour octogonale du manoir Léon Dufour, les itinéraires de randonnées variés (plus d’infos.) !

 

 

Mairie de Saint-Justin – source    |   Ancienne prison minuscule, jouxtant l’église – source

 

 

Labastide d’Armagnac

 

 

La voisine de Saint-Justin, ville neuve nichée dans le bas Armagnac, est un coup de cœur pour bien des visiteurs. Ses ruelles en damier convergeant vers la place Royale, ses arcades, ses maisons pittoresques (maison Malartic …) et autres détails d’urbanisme en font un haut lieu du sud-ouest.

Cette commune mérite à être connue, pour son église fortifiée, le château du Prada, le temple des Bastides ou Notre-Dame des Cyclistes.

Nous ne vous en dirons, pas davantage ! Faites-nous confiance, Labastide mérite le détour.

En bonus : si votre trajet le permet, Losse et son architecture typique vous séduiront !

 

 

Le temple des Bastides – source    |   Eglise de Saint-Martin d’Estampon (Losse) – source

 

 

Solférino

 

 

On pourrait presque traverser Solférino sans lui prêter attention. Pourtant, cette vitrine des créations récentes de Napoléon III est singulière sur de nombreux points, valant le coup d’œil. Au cœur de la forêt de pins, cette bourgade reflète un véritable plan d’urbanisation. Ancien domaine impérial, le village « modèle » se révèle riche de nombreuses fermes historiques (fermes du Pouy ou de Taston) et d’un bourg articulé autour de cinq allées ; la principale étant bordée par des cottages (maisons à étages) géométriquement agencés. Une petite église (Sainte Eugénie) se dressant au milieu de la route de Morcenx, bordée par le presbytère d’un côté et l’ancienne mairie-école de l’autre participent à l’originalité des lieux !

 

 

Ferme du Pouy – source | Eglise Sainte-Eugénie, singulière par son emplacement – source

 

 

Grenade-sur-l’Adour

 

 

A l’instar de Saint-Justin, « Terra Granata » est une ancienne bastide fortifiée, très prospère par ses cultures de grains et céréales. Adossée au fleuve de l’Adour, cette cité pittoresque abrite une place centrale (« des Tilleuls »), des façades à colombages, des arcades et fortifications, des rues charmantes (« des remparts », « des anciens fossés », « du chemin de ronde »), de petits abris restaurés …. Enfin, la place centrale est surplombée par une église gothique du XVè siècle, superbement mise en valeur la nuit. Grenade et les berges du fleuve ne peuvent que satisfaire amateurs de patrimoine ou adeptes de randonnées, le temps d’une échappée rustique !

 

 

Abri à Grenade-sur-l’Adour – source             |  Eglise de Grenade, éclairée de nuit – source

 

 

 

Notre périple se termine sur les rives de l’Adour. A pied ou à vélo, les découvertes furent multiples dans tous ces villages (et les kilomètres nombreux). Mais, une carte (ou un GPS 😉) à la main, et en prenant le temps, vous découvrirez très vite que notre pays regorge de sites préservés à connaître ! Et puis, il n’y a que quelques pas, du canard landais au jambon de Bayonne ! BON VOYAGE !